Archive de octobre, 2016

16
Oct

Le loup garou du Juras

   Ecrit par : DocM   in Inclassables

Une petite idée de scénario aujourd’hui.

On va vous parler de Gilles Garnier, de tribunal, d’enfants dévorés, de loups garous et d’esprit bien sûr. Tout se passe dans le Juras, à Amange. L’histoire est encore bien connue dans les légendes locales. Au milieu du XVIème siècle, un homme et sa famille s’installer dans la forêt, à deux kilomètres du village. Mais en 1574, l’homme de la maison Gilles Garnier est accusé d’être un loup garou par les habitants locaux. Ils se saisissent de lui et l’envoie à Dole où il sera emprisonné, torturer juger et condamner à être brûlé vif, sans même avoir été étranglé avant (une méthode courante pour apaiser la souffrance du condamné, …).

Alors que s’est-il passé ? Gilles Garnier a-t-il en effet tué les 4 enfants, comme il a été mentionné au procès ? après tout, il l’a avoué (sous la torture). A moins qu’il n’ait été victime des croyances populaires : une famille qui vit éloignée de la civilisation en forêt, un hiver particulièrement dur qui pousse les villageois à la haine (pendant le même hiver quatre autres villageois sont tués sans procès par la vindicte populaire), et Gilles Garnier était un étranger venant de Lyon, un intrus. Seul avec sa famille en forêt, il peut avoir essayer de voler du bétail dans les fermes proches, ce qui aurait conduit à son arrestation et à sa mort.

loups

 

Dans le cadre de XVII, on pourrait imaginer le scénario suivant. Un esprit de type Génie du mal se trouve dans la région d’Amange depuis 1500 environ. Il pousse ses réceptacles à s’attaquer aux enfant, en faisant croire à des attaques de loups. En 1560, Gilles Garnier arrive et c’est aussi un possédé, un esprit de type Fauve. En 1574, le Génie du mal fait cette fois accuser Gilles Garnier, ce qui lui permet de se débarrasser d’un autre possédé par la même occasion.

De son côté, Gilles Garnier serait un possédé de Lyon qui découvre horrifier ses pouvoirs. Il fuit Lyon avec sa famille pour s’éloigner de la civilisation et finit dans la forêt de Serre du Juras. Son esprit, un esprit loup, le pousse à dévorer de la viande crue. Le possédé s’en sort en chassant, pendant que sa famille garde le secret.

Voilà la vérité, deux possédés qui se rencontrent et une histoire finale tragique. Les « attaques de loups » vont continuer dans la région entre 1500 et 1633. Environ tous les dix ans, un homme du pays est tué par la vindicte populaire, poussé par l’esprit Génie du mal.

Enfin, vers 1630, les PJ arrivent sur la scène. Ils peuvent être membres de la croix de pureté, ou au contraire être envoyés par la fleur de lys pour résoudre l’affaire avant que les chasseurs de possédé ne débarquent.

En menant l’enquête, les PJ peuvent se rendre compte que les « attaques de loups » suivent un schéma régulier, se répétant tous les dix ans environ. Ils peuvent aussi rencontrer l’esprit fauve qui possédait Garnier. L’esprit est allé posséder des animaux, mais ils gardent une mémoire vivace de son temps avec Gilles Garnier. L’esprit fauve peut expliquer que Garnier n’a jamais attaqué d’enfants. L’hiver 1573-4 fut rude. Et les animaux sauvages se faisaient rares. Alors Gilles Garnier, possédé, commença à voler des animaux dans les fermes alentours, chèvres, puis vaches. Toujours pour satisfaire son esprit.  Mais ce fut tout. Jamais Garnier n’est allé plus loin. L’esprit fauve peut guider les PJ vers le vrai responsable. Le Fauve prendrait alors volontiers sa vengeance sur le Génie du mal.